Interview de Pascale Doucet, orthophoniste – logopède en Belgique

Pascale Doucet, orthophoniste – logopède indépendante en Belgique et formatrice sur l’utilisation de la tablette numérique en pédagogie, répond à nos questions.

Comment avez-vous connu Storyplay’r ?

Par Régine Barat, de l’association Contalyre, qui milite pour la lecture et la littérature jeunesse avec tous les supports.

À qui présentez-vous Storyplay’r ?

Aux participants de mes formations, essentiellement auprès des professeurs des écoles ainsi qu’à mes collègues orthophonistes.
Dès que j’en ai l’occasion, j’en parle aux parents de mes patients afin qu’ils puissent découvrir, malgré les grandes difficultés de leur enfant, la possibilité de lire pour le plaisir grâce aux différentes fonctionnalités que propose l’application Storyplay’r.

Storyplay’r propose aujourd’hui plus de 700 histoires avec des narrations pré-enregistrées permettant à l’enfant de se faire raconter les histoires en tournant les pages. Cette bibliothèque audio a-t-elle un intérêt pour les enfants dys et si oui, pourquoi ?

Cette fonctionnalité est très importante pour ces enfants, afin qu’ils découvrent eux aussi le plaisir de lire en toute autonomie.

Storyplayr propose une aide à la prononciation par mot, groupe de mot et par phrase permettant à l’enfant d’entendre le son des mots en les touchant du doigt. Avez-vous expérimenté cette fonctionnalité ? Cette fonctionnalité vous semble-t-elle importante et si oui, pourquoi ?

L’idée est excellente, malheureusement nous sommes en présence d’une voix de synthèse, sans intonation, qui ne correspond pas aux attentes des ces enfants.
Personnellement, j’aurai préféré une lecture du tout le texte de la page accompagné d’un surlignage permettant ainsi à l’enfant d’avoir une aide visuelle et de suivre le rythme de la lecture orale*.

*Cette fonctionnalité a été développée par Storyplay’r ! Il s’agit du karaoké inversé, qui sera bientôt disponible pour l’ensemble du catalogue, ndlr.

Storyplay’r propose à l’enfant d’enregistrer sa voix en lisant et de se ré-écouter. Avez-vous expérimenté cette fonctionnalité ? Cette fonctionnalité vous semble-t-elle importante et si oui, pourquoi ?

Je n’utilise pas beaucoup cette fonctionnalité dans le cadre de mes rééducations car je ne veux pas mettre l’enfant dans une situation difficile. Je peux le faire uniquement si la demande vient de lui ou si le texte a déjà été étudié et lu plusieurs fois avant.
Avec Storyplay’r, les parents peuvent enregistrer leur voix, créer des narrations qui peuvent ensuite être ré-écouter par l’enfant. Pensez-vous que cette possibilité pourrait être intéressante pour un enfant dys ? Est-ce que le fait d’entendre l’histoire racontée par une voix familière pourrait faire une différence ?

Oui bien sûr c’est une grande valeur ajoutée et pas seulement pour les enfants dyslexiques…
Cette possibilité permet également des échanges entre enfants (les grands pour les petits…).

Pourquoi conseilleriez-vous Storyplay’r à des parents d’enfants dys ?

Pour mettre leur enfant en autonomie face à la lecture et pour la diversité des livres proposés.