Interview de Régine Barat, formatrice en littérature de jeunesse et en ateliers numériques au sein de l’association Contalyre

Bonjour Régine Barat, pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous ? Qui êtes-vous ? Que faites-vous ?

Je suis institutrice retraitée depuis peu ayant peu enseigné. J’ai surtout été animatrice du livre papier et numérique, formatrice en littérature de jeunesse et en ateliers numériques au sein de l’association Contalyre située à Waterloo et auteure de trois ouvrages (Le livre des tout petits aux éditions Casterman , l’agenda du lecteur curieux chez de la Martinière, Lecture en vie, envie de lecture aux éditions Chronique sociale). J’habite depuis peu en Loire Atlantique.

 

Comment avez-vous connu Storyplayr ?

J’ai découvert Storyplayr lors de sa première année au salon du livre de jeunesse à Montreuil et depuis je ne l’ai jamais laissé tomber….Thomas m’avait présenté ce concept en m’expliquant  que les grands parents pouvaient enregistrer leur voix pour leurs petits-enfants . Mais en fait j’ai découvert que storyplayr c’était vraiment un potentiel énorme.

 

Je crois savoir que vous utilisez storyplayr avec des enfants dys, pouvez-vous nous faire part d’un exemple ?

Voici une petite anecdote : un enfant, très gros dys, qui venait souvent à l’association Contalyre et qui adorait que je lui raconte des histoires avec un livre papier mais aussi celles de storyplayr sur ma tablette, un jour à découvert la fonction enregistrer ( car les dys ce sont des curieux). Trouvant cette fonction trop « fun » il décide de l’essayer. Je lui fais remarquer que lire à voix haute nécessite de connaitre le texte et de le comprendre (c’est mon côté péda !) mais il ne m’écoute pas il s’enregistre. Fin de l’enregistrement il s’écoute, me regarde et me dit « c’est une lecture de débutant ». Et là il me propose de préparer la lecture ensemble. Après un petit moment à se battre avec les lettres et les mots, il maitrise le texte (que j’avais choisi simple !) et il s’enregistre de nouveau. Ses yeux se sont illuminés tellement il était fier de son exploit. J’ai sauté sur l’occasion pour lui demander ce qu’il venait de faire. Sa réponse immédiate fut « et bien j’ai lu ! ». Une bataille venait d’être gagnée car cet enfant était persuadé qu’il ne saurait jamais lire un texte. Depuis lors cet enfant, qui est maintenant ado, a progressé en lecture et surtout en confiance en lui.

Et c’est aussi depuis cette expérience réalisée il y a déjà plusieurs années que je reste persuadée que les outils numériques sont des passerelles inestimables pour faire découvrir ou redécouvrir le plaisir de lire ainsi que d’écrire, mais ça c’est une autre histoire.

 

A qui présentez-vous storyplayr ?

Je présente le site à chaque formation que ce soit en littérature de jeunesse, en animations ateliers d’écriture, en numérique …aux enseignants, aux bibliothécaires et aux parents et grands-parents aussi.

Pour moi, en tant que militante pour la promotion de la lecture et la littérature jeunesse, le concept de Storypayr peut se diviser en plusieurs points :

  • Le point le plus important à mon avis que Storypalyr propose, c’est de permettre de découvrir ou redécouvrir des livres de maisons d’éditions de qualité et sympathiques mais qui n’ont pas les moyens de grosses maisons d’éditions pour leur promotion et leur diffusion et qui sont moins connues. Cette deuxième vie est une aubaine pour les lecteurs, petits et grands.  De plus d’un clic sur le site storyplayr (à gauche, en bas) nous pouvons découvrir les autres livres de la maison d’édition ainsi que les autres livres de ces auteurs/illustrateurs.
  • Vient ensuite la diversité des genres, des formats, des thèmes, des auteurs, etc. Les livres sont regroupés par thèmes ce qui est une aide pour le choix. On peut choisir aussi par mots clés, par âge et même la langue (français ou anglais).
  • Avoir la possibilité de choisir la façon dont on peut découvrir l’histoire, ce qui permet aux différentes intelligences (cf Gardner) d’être concernées et d’être mises en valeur. Soit en le lisant soit même en tant qu’enfant, soit en choisissant de se faire lire l’histoire préenregistrée sur le site, soit par une personne de la famille, par un enseignant ou par un enfant plus grand sachant lire (un grand frère ou sœur mais aussi un élève plus âgé de l’école)
  • Avoir la possibilité de choisir les paramètres pour une lecture plus aisée : la police de caractères y compris l’open dyslexie pour nos enfants dys, la couleur du fond, la possibilité d’agrandir les interlignes, la largeur du texte à lire, la taille des caractères et aussi la possibilité de se faire énoncer le texte (je n’aime pas trop cette voix peut agréable) mais c’est un plus pour les enfants qui ont des difficultés à lire. Ces paramètres peuvent être utiles en fonction des publics visés.
  • La possibilité d’écouter le texte soit par page, soit en continu dès le début (la voix est plus agréable !). Fonction très intéressante pour les jeunes enfants ou des enfants en difficulté de lecture qui peuvent découvrir des textes en autonomie qui ne seraient pas accessibles pour eux.
  • La possibilité de télécharger les livres et de pouvoir les relire ou les écouter hors connexion ce qui est très utile dans les classes ou bibliothèques pas encore ou peu branchées wifi !
  • La possibilité d’aller plus loin après la lecture : remettre dans l’ordre les images ou les textes, retrouver un texte lu à voix haute ou à partir d’une image proposée, retrouver le texte lu à voix haute. Ces activités proposent de jouer avec le texte et de peut-être mieux comprendre pour certains enfants. Mais ce n’est pas le point que je préfère car il faut faire attention de ne pas perdre l’idée du concept lecture pour le plaisir. Ici on se rapproche d’activités plus pédagogiques (mais c’est mon point de vue d’animatrice et militante de la lecture PLAISIR.

 

Pourquoi conseilleriez-vous storyplay’r à tous les adultes qui accompagnent les enfants ?

Pour démontrer que le numérique ne tue pas le papier, que du contraire avec Stoyplayr car on peut retrouver tous les livres ou les kamishibaï présentés sur le site soit en librairie soit dans une bibliothèque.

C’est d’ailleurs ce que je fais quand je propose de présenter storyplayr, je mets à la disposition aussi les livres version papier afin de sensibiliser les publics sur la plus-value de chaque support.

Je recommande à toute personne : enseignant, bibliothécaire, parents, éducateurs de découvrir le potentiel proposé par ce site. Les propositions de Storyplay’r sont nombreuses et peuvent correspondre à tous les publics.

Evidement il faut investir pour être abonné mais ce n’est pas une perte d’argent mais un gain de qualité et surtout la possibilité d’avoir une bibliothèque fabuleuse pour nos enfants en quête de savoir lire, de lire et de découvrir.

 

En savoir plus sur Régine Barat…

Si vous voulez en savoir plus sur mes activités nombreuses et diverses soit en lecture/écriture, en littérature de jeunesse ou en numériques, n’hésitez pas à me contacter ou à suivre ma page Contalyre et mon groupe Facebook ainsi que mon blog qui sera opérationnel dès la fin aout

Régine Barat

Asbl Contalyre

Tel : 0032 4 76/250618 en Belgique, 0033 788738854 en Loire atlantique (France)

Page Contalyre : https://www.facebook.com/Contalyre/

Groupe Lire, ecrire et créer en numérique : https://www.facebook.com/groups/1819430498296600/

Blog : https://contalyreblog.wordpress.com/